L'âne des Pyrénées, des techniques d'élevage à maitriser

Le Baudet est un mâle reproducteur qui doit être agréé : un améliorateur qui présente les meilleures caractéristiques de la race. C'est un animal destiné presque uniquement à la reproduction. Il est à réserver au propriétaire expérimenté. Il saillit, en main ou en liberté de Mars à Juillet.

L'ânesse est réceptive aux avances du baudet 8 jours par mois environ. Douze mois et huit jours après la saillie, elle s'isole du troupeau pour ânonner, le plus souvent la nuit. Elle l'adopte immédiatement, l'allaite et l'élève durant 6 mois.

La reproduction est une des grandes joies de l'éleveur : une naissance est toujours attendue fébrilement, c'est une intense émotion. Il est difficile de résister : un ânon est si doux qu'il suscite les caresses. Cependant, on ne s'improvise pas éleveur d'âne ! Une éducation est indispensable pour obtenir un animal au caractère équilibré, confiant en l'homme, sociable avec les autres.

Il faut une main ferme dans un gant de velours, il faut être doux mais déterminé, franchir les étapes de l'éducation progressivement, sans exiger l'impossible. Ce doigté s'acquiert progressivement, au contact des animaux.

C'est parti pour  trente ans de nouvelles aventures !

L'âne des Pyrénées est un animal sobre qui  s'entretient facilement sur 5000 mètres carrés de pré :

De l' herbe fraîche ou sèche, un vaccin, deux vermifuges et  deux parages des sabots par an. Les visites du vétérinaire sont exceptionnelles. Un petit complément concentré est apprécié en hiver, surtout par les jeunes dont la croissance est rapide jusqu'à trois ans.

Vous aimez cette page ? Partagez-la !