Les encouragements à l'élevage : les dispositifs 2014 !

POLITIQUE

D'ENCOURAGEMENT 2014

I - Le contexte : comment on en est arrivé là ?

Depuis 2009, les éleveurs sont informés de la fin de l'encouragement géré par l'IFCE et financé par

le ministère en charge de l'agriculture et traduit dans les faits par la distribution de primes à l'issue

de concours ou de revues (modèles et allures, utilisation, approbation), de labellisations (labels

loisirs) au plus tard pour l'année 2014.

La Société Française des Equidés de Travail qui regroupe notre fédération avec celles des chevaux

de trait et de territoire a mis en place un programme de caractérisation, valorisation devant aboutir à

la validation des acquis d'un équidé permettant d'aider à sa commercialisation ; c'est le Parcours

d'Excellence du Jeune Equidé de Travail.

La SFET va aider les éleveurs à engager leurs équidés au Parcours d'Excellence en subventionnant

les fédérations grâce à ses fonds propres et à une aide exceptionnelle obtenue des fonds éperons

(500.000 € obtenus pour cette année) pour 2014 et 2015.

La politique d'encouragement est pour la première fois en 2014 financée et gérée par les

fédérations d'associations nationales de race, donc par France Âne et Mulets pour nous.

Le conseil d'administration de France Ânes et Mulets a défini un plan adopté à l'unanimité lors du conseil d'administration exceptionnel du 23 avril 2014.

Quelques principes de base ont été décidés afin de respecter le sens des réformes en cours sous

l’impulsion de la commission européenne et nous permettre ainsi de pouvoir conserver des niveaux

de financement et d'auto-financement suffisants afin d'envisager l'avenir avec confiance :

 participation des éleveurs au financement du parcours (preuve de l'intérêt porté aux

concours par les éleveurs eux-mêmes dans un objectif d'amélioration génétique, de

recherche de conseil et pas seulement motivée par une prime !)

 suppression des primes mais création de prix en nature (lots, cadeaux, bons d'achats peuvent

être proposés par les organisateurs des concours) et de prix en numéraire (dotation assurée

par la fédération mais liée à la performance et au classement de l'équidé, et plus seulement à

sa participation)

 encouragement à suivre une progression chronologique du Parcours d'Excellence tout au

long de la vie de l’équidé depuis l'accouplement des parents jusqu'à la vente de celui-ci

éduqué et prêt à être utilisé

 encouragement d'un secteur "professionnel" de l'élevage, l'éducation, pensions, utilisation...

qui soit intégré au reste du monde agricole.

L'enveloppe nationale dédiée par France Ânes et Mulets à la politique d'encouragement sera en

2014 légèrement supérieure à celle de 2013 pour un nombre d'ânes participant aux épreuves

constant (ce qui dépend des éleveurs!).

Ce qui veut dire :

 elle restera stable si le nombre de participant à nos concours reste stable, et les montants

reçus par chacun seront légèrement augmentés.

 elle diminuera s'il y a moins de participants à nos concours cette année mais les montants

reçus par chacun seront stables ou légèrement augmentés.

 elle restera stable s'il y a plus de participants à nos concours cette année donc les montants

reçus par chacun seront stables ou légèrement diminués.

Ceci est une assez longue explication pour vous dire qu'en fait, rien ne change puisque ce principe

était déjà celui employé par l'IFCE pour distribuer ses dotations !

II - Le programme : quels encouragements en 2014 pour

les éleveurs d'ânes et de mulets ?

L'ensemble des aides proposées ne concerne que les ânes d'une des races adhérentes à

France Ânes & Mulets. Ce document n'est pas contractuel, le conseil d'administration est souverain

pour décider de la répartition des dotations, la sélection des ayants droit mais voici ce qui est d'ores et déjà décidé :

Dotation Approbation (30% du budget global).

Il s'agit d'aider financièrement les étalonniers. Cette aide nous semble indispensable à maintenir

pour conserver une offre génétique variée aux propriétaires d’ânesses d'autant plus que nous

sommes là dans un domaine qui a été abandonné par l'état et les Haras Nationaux.

Pour y avoir droit :

 signer la charte de l'étalonnier et la remettre au président de son association nationale de

race avant le 1er juillet 2014. (disponible bientôt sur le site www.franceanes.fr)

 avoir fait un minimum de 3 saillies avec un baudet en 2014

 être inscrit sur la liste proposée par votre association nationale de race à France Âne et

mulets, donc respecter les conditions demandées par votre race.

 Attention, le taux de fertilité des baudets éligibles sera calculé et une anomalie trop

importante et non expliquée médicalement pourra entraîner une demande de remboursement

des aides.

Combien :

 150 € d'aide fixe par baudet ayant fait trois saillies

 un montant supplémentaire par saillie au-delà des trois premières partagées entre les

étalonniers ayant droit (prévoir entre 40 et 60€ par saillie).

Dotation des concours modèles et allures (30% du budget global).

Il s'agit d'encourager les éleveurs à présenter leurs animaux afin de permettre de caractériser la

production d'une race et d'en orienter la sélection. Chaque race dispose d'une enveloppe répartie

par la fédération proportionnellement au nombre d'animaux engagés en concours au moins une fois

dans l'année.

Les catégories éligibles sont les mêmes qu'en 2013 auxquelles nous avons rajouté les hongres de 2

et 3 ans qui peuvent donc maintenant être présentés (et dotés) en concours dans un objectif de

caractérisation de la production de leurs géniteurs.

Pour y avoir droit :

 engager ses équidés sur le site d'engagement de la SFET accessible à partir des sites de vos

associations nationales de race ou de www.franceanes.fr (certaines ANR peuvent avoir mis

en place d'autres méthodes d'engagement pour leurs éleveurs)

 s’acquitter d'un montant d'engagement défini pour 2014 au minimum de 10 € par âne

Combien :

 Dans le principe, ce sont les races qui vont définir la répartition par catégorie, et la

fédération leur donnera les moyens de maintenir une dotation pour l'ensemble des éleveurs

équivalente à 2013.

 Les sommes distribuées ne sont plus des primes mais des prix. 60% des ânes participants

pour une même catégorie recevront un montant de base. Les 20% les mieux classés auront

1,5 fois ce montant de base alors que les 20% les moins bien classés auront 0,5 fois ce

montant de base.

Crédit formation (10% du budget global).

Il s'agit d'aider tous les éleveurs à proposer leurs jeunes mâles au marché avec un niveau

d'éducation minimum. Pour bénéficier de cette aide, les meilleurs éléments des concours modèle et

allures mâle de 1 an seront sélectionnés au prorata des animaux présentés dans chaque race afin

de ne pas avantager une race par rapport à une autre. L'aide sera débloquée l'année suivante, lors

de la présentation du jeune mâle dans la catégorie 2 ans d'un concours d'utilisation.

En pratique, cette aide concernant les ânes ayant 1 an en 2014, elle ne sera versée pour la

première fois qu'en 2015.

Pour y avoir droit :

 signer un formulaire de demande et le remettre au Président de son association nationale de

race lors du concours modèle et allure. (disponible bientôt sur le site www.franceanes.fr)

 être retenu sur la liste des mâles de 1 an éligibles qui sera publiée à l'issue des derniers

concours modèles et allure 2014

 présenter l'âne éligible à un concours d'utilisation dans la catégorie mâle de 2 ans en 2015 et

y obtenir la note minimum pour percevoir un prix

 avoir comme objectif la vente de l'animal éligible et l'avoir inscrit en vente avec un prix de

vente publié sur le site de son association nationale de race

 présenter une facture de mise au travail d'un professionnel agréé par la Fédération

(disponible bientôt sur le site www.franceanes.fr) d'un montant minimum de 300 € ou une

attestation dans le cas d'un professionnel agréé utilisant l'âne éligible lui-même dans un

cadre professionnel

 avoir castré l'âne.

Combien :

 300 euros au minimum par animal engagé

 pour information, en fonction des budgets attribués et du nombre d'ânes de 1 an engagés, en

2013, tous les ânes de 1 an présentés auraient été éligibles si cette aide avait existé !

Dotation des concours d'utilisation (30% du budget global).

Il s'agit d'encourager les diverses utilisations. Les concours d'utilisation sont obligatoirement

multi-race et débouchent sur une finale nationale qui se veut comme la vitrine nationale de

l'élevage asin et mulassier.

Pour y avoir droit :

 engager ses équidés sur le site d'engagement de la SFET accessible à partir des sites de vos

associations nationales de race ou de www.franceanes.fr (certaines ANR peuvent avoir mis

en place d'autres méthodes d'engagement pour leurs éleveurs)

 s’acquitter d'un montant d'engagement défini pour 2014 au minimum de 20 € par âne

Combien :

 3 concours locaux sont éligibles par âne et la finale est dotée en supplément.

 Les sommes distribuées ne sont plus des primes mais des prix. 60% des ânes participants

pour une même catégorie recevront un montant de base. Les 20% les mieux classés auront

1,5 fois ce montant de base alors que les 20% les moins bien classés auront 0,5 fois ce

montant de base.

 le prix de base pour un concours local est au maximum de 150 € par concurrent dans les

catégories 2 et 3 ans et de 75 € au maximum pour les ânes de 4 et 5 ans engagés en

catégorie séniors.

Concours d'achat 2014 (dotation spéciale de 6000€ hors budget global).

Il s'agit d'encourager les éleveurs à participer aux concours d'utilisation et de soutenir l'action de

l'Institut Ânes & Mulets et plus particulièrement l'école nationale des ânes maraîchers.

Pour y avoir droit :

 signer un formulaire de demande et le remettre au Président de son association nationale de

race lors d'un concours d'utilisation. (disponible bientôt sur le site www.franceanes.fr)

 participer à la finale nationale d'utilisation dans la catégorie des ânes de 2 ans avec un âne

mâle ou hongre

 faire partie des 3 ânes éligibles les mieux classés lors de la finale 2014

 faire castrer l'âne avant sa livraison.

Combien :

 2000 euros minimum par âne acheté

 3 ânes achetés en 2014

 les prix obtenus lors des concours d'utilisation y compris à la finale restent acquis au

propriétaire en plus du montant proposé pour l'achat.



Vous aimez cette page ? Partagez-la !